On est d’accord, gérer 5 ou 6 comptes en même temps, les faire vivre, etc. quand on a peu de temps à leur consacrer (et pour un éditeur, il y a des chances que ce soit le cas) peut donner envie de s’arracher les cheveux. Bonne nouvelle, cependant : c’est un problème tellement répandu que de nouvelles solutions sont constamment proposées. En voici quelques-unes qui ont fait leurs preuves.

1/ Facilitez-vous la collecte de contenu

Trouvez une manière efficace de mettre de côté le contenu que vous souhaitez partager avec vos fans : une critique, une interview, un article par un de vos auteurs ou sur un sujet lié à votre catalogue… ça peut être un dossier dans vos favoris, une note dans votre agenda… Il existe de nombreux services de prise de note, tel que Evernote ou Google Keep, mais privilégiez une méthode qui correspond à vos habitude. Le but, après tout, est de se faciliter la vie.

Pour vous aider dans votre collecte, vous pouvez programmer Google Alerts pour vous envoyer régulièrement par mail une liste des derniers articles mentionnant les termes de votre choix.

2/ Surveillez les mentions de votre catalogue

Parmi les contenus à collecter, les mentions (positives ?) de votre catalogue ou de vos auteurs directement sur les réseaux sociaux sont des plus importantes. Récompenser les utilisateurs qui parlent de vous par de la visibilité est la meilleure manière de faire en sorte qu’ils continuent et que d’autres fassent bientôt de même.

Warble est un service particulièrement efficace pour surveiller twitter : créez une alerte pour le nom de votre maison, pour des noms d’auteurs ou titres de livres, pour des hashtags, etc. et réglez le service pour vous envoyer un récapitulatif chaque jour. Plus rien ne passera entre les mailles du filet. En particulier, si vous entrez votre nom de domaine, vous verrez listés tous les tweets qui renvoient vers votre site, quel que soit l’outil utilisé pour raccourcir l’adresse web. Il va sans dire que c’est le genre de tweets dont vous gagnez à étendre la portée, il serait donc dommage de les laisser perdre.

3/ Réservez un moment pour préparer vos publications

Selon la fréquence à laquelle vous souhaitez poster, préservez un moment dans la journée ou la semaine pour travailler sur votre programme de publication.

4/ Utilisez un service de programmation

Une fois que vos publications sont classées et optimisées pour une efficacité maximale, programmez-les à l’aide d’un service spécialisé pour ne plus avoir à vous en occuper plus tard. L’application Hootsuite, ou son concurrent Buffer, permettent de créer une file d’attente pour vos publications, de programmer le rythme auquel vous souhaitez qu’elles soient envoyées ou d’indiquer carrément à quelle heure tel ou tel post doit partir. De cette manière, pas besoin d’être disponible au meilleur moment pour publier : vous préparez tout pendant votre séance de gestion des réseaux sociaux, et l’outil fait le reste pendant que vous restez concentré sur votre travail.

Les versions gratuites proposent de gérer 3 ou 4 réseaux en parallèle, parmi les plus courants : Facebook, twitter, Google+, Linkedin, etc. Les versions payantes proposent des dizaines de services, jusqu’aux plus obscurs.

5/ Automatisez au maximum

Si vous êtes très à l’aise avec l’interface d’une application, et que vous craignez de perdre plus de temps qu’autre chose à utiliser Hootsuite pour poster sur Pinterest, une autre solution est le service appelé IFTTT (pour “IF This, Then That”).

IFTTT propose des créer des recettes pour automatiser certaines tâches entre différents services en ligne, comme ajouter chaque nouvel abonné twitter à une feuille de calcul ou reposter vos photos Instagram sur twitter (le bouton “share to twitter” d’Instagram ne poste pas la photo dans votre flux d’actualité mais un simple lien vers Instagram). De cette manière, vous pouvez vous arranger pour que vos comptes généralistes repartagent automatiquement ce que vous postez sur votre réseau favori. Il est même possible de lui faire ajouter un contenu directement à la file d’attente de Buffer.

Quelques recettes sur IFTTT et le résultat sur twitter.

6/ Répondez tout de suite aux mentions

Répondre aux questions et demandes, réagir aux plaintes, etc. est la seule partie de ce travail qu’il n’est pas possible de gérer en décalé. Il est impératif de répondre rapidement lorsque vous êtes pris à partie (ce qui ne veut certainement pas dire qu’il faut répondre à chaud aux attaques directes !). Prévoyez au minimum deux moments dans la journée pour vérifier ce qui a été posté sur votre page Facebook et les mentions de votre nom d’utilisateur sur twitter.

Et ne vous contentez pas de renvoyer la balle à la personne la mieux placée pour répondre, sans vous occuper de quand elle s’en chargera. Se montrer à l’écoute est absolument primordial : les réseaux sociaux sont conçus pour faciliter la discussion et votre audience sentira tout de suite si vous n’aimez pas faire ça.

Partager l’article :

Améliorez Les ventes de votre catalogue

Merci, vous voilà inscrit ! Si vous changez d’avis, vous pouvez vous désabonner à tout moment en réponse à la newsletter ou en passant par le formulaire de contact ci-contre.

Hm... Il y a apparemment eu un problème. Vérifier que l’adresse est correctement entrée et réessayez.